Graines Érable de Montpellier 'Acer Monspessulanum'

1,95€3,95€
L'article est en stockDépêchez-vous ! Faible inventaireL'article est en rupture de stock L'article n'est pas disponible
Nombre de Graines
Quantité
Livraison GRATUITE à partir de 90€
Une question ? Contactez notre équipe au 05.24.84.45.46

Graines Érable de Montpellier 'Acer Monspessulanum', obtenez vos graines !

-----

Famille : Sapindaceae

Genre : Acer

Espèce : Acer Monspessulanum

  • Nom commun :
    • Érable de Montpellier
    • Acer Monspessulanum

-----

L'Érable de Montpellier est communément connu sous le nom d'Acer Monspessulanum. Cet arbre à feuilles caduques et de taille moyenne est originaire de la région méditerranéenne. Il a été découvert dans le sud de la France, «Mons pessulanus» étant le nom latin de la ville française de Montpellier.

Le tronc est gris foncé et devient légèrement rainuré quand il mûrit. Les petites feuilles sont vertes foncées et brillantes. En automne, ses feuilles deviennent jaunes.

L'Érable de Montpellier pousse jusqu'à 15 m de haut. Cependant, il est très populaire parmi les amateurs de bonsaï.

-----

Difficulté 

Facile.

Vitesse de croissance 

Lente à moyenne.

Exposition 

Soleil au printemps puis mi-ombre ou ombre.

Ventilation 

Abrité.

Hygrométrie 

Humide.

Plage de température 

De -10°c à 30°c. A besoin d’une saison froide (inférieure à 10 °C) pendant au moins 45 jours. En région trop chaude, il ne survivra que quelques années.

Méthode de culture du bonsaï Érable de Montpellier

Les fréquences, les dates données sont à adapter en fonction de la région de culture et du climat.

Arrosage :

  • Ces érables ont des racines superficielles.
  • Ils ont besoin d’une humidité constante.
  • Il faut donc arroser légèrement, mais de façon continue, sans pourtant inonder le sol
  • Éviter les alternances d’humidité et de sécheresse, car cela cause le dessèchement périphérique et la chute éventuelle des feuilles.

Fertilisation :

  • La modération s’impose.
  • Le printemps est le moment le plus propice, juste avant l’émergence des feuilles.
  • Un fertilisant complet et plutôt azoté, tel le Rapid-Gro, fait l’affaire. J.O. Vertrees, l’expert des érables du Japon, avertit d’éviter les fertilisants dont l’azote est d’origine ammoniacale, comme ceux qui sont dits acides.
  • Par contre, les fertilisants organiques tels le « Green King », ou ceux qui se dissolvent lentement tels « Osmocote » ou « Nutricote » sont tout à fait indiqués.

Rempotage :

On effectue la transplantation tôt au printemps, avant l’éclosion des bourgeons. Si la feuille naissante est en train de prendre forme, il est déjà trop tard. On peut retrancher jusqu’à la moitié des racines pourvu qu’on conserve intacte une portion de la motte de terre. Il faut éviter d’exposer les racines à l’air et au soleil pendant le rempotage.

En général, un pot glacé est un bon choix parce qu’il retient mieux l’humidité. On s’efforce d’harmoniser la couleur avec le coloris automnal du feuillage. Les bleus sombres, les mauves, les violets et les gris sont du meilleur effet.

Substrat :

Les Érable de Montpellier préfèrent un sol bien drainé et légèrement organique. Pour conserver l’humidité du sol et empêcher les racines superficielles de se dessécher en été, on conseille de garnir la surface d’un tapis de mousse. pH idéal : 5,5 à 6,5

Taille :

Les tailles sévères doivent se faire à l’automne, juste avant la chute des feuilles. Toutefois, les émondages correctifs ou formateurs peuvent s’effectuer en tout temps sauf en période de gel. Même si l’on retranche de grosses branches très anciennes, de nouveaux bourgeons apparaîtront bientôt. Lorsque les branches originales deviennent trop fortes, elles sont souvent taillées à  la base en ne laissant qu’un moignon. De nouvelles pousses surgissent bientôt autour de celui‑ci et le bonsaïste formera de nouvelles branches. On coupe les ramilles et les branches fines juste au-dessus d’un nœud et deux nouvelles ramilles apparaissent à ce point. On retranche généralement celle qui pousse vers l’intérieur pour éviter l’entrecroisement et l’embroussaillement.

Le pinçage diffère selon l’âge du sujet. Sur un jeune arbre, on laisse les branches atteindre sept ou neuf nœuds, puis on les taille avec un ciseau à bourgeons. Les nouvelles pousses de la cime sont rabattues à un seul entre-nœud, tandis que celles de la base le sont à deux ou trois. Sur de vieux arbres, on pince les nouvelles pousses avec les ongles, ou on les coupe avec un ciseau à bourgeons, à mesure qu’elles apparaissent. Toutefois, il y a lieu de laisser les vieux arbres pousser en friche tous les deux ou trois ans.

Ligature :

  • Les Japonais ligaturent généralement leurs érables après la défoliation de la mi-juin.
  • La croissance vigoureuse du printemps est alors terminée et ils risquent moins d’endommager l’écorce délicate des arbres.
  • De toute façon, il faut contrôler toutes les semaines la morsure des ligatures.
  • On n’emploie que du fil tendre d’aluminium et on l’enveloppe, autant que possible, de ruban de fleuriste pour protéger l’écorce délicate.
  • Éviter les ligatures en période de dormance.

Semis :

  1. Faites tremper les Graine Érable de Montpellier dans l'eau pendant 48 heures
    Ensuite, mélangez tourbe et sable humide (le support ne doit pas être trop humide sinon les graines vont pourrir).

  2. Les conditions peuvent être simulées à l'aide d'une pièce chaude et d'un réfrigérateur.

  3. Les Graine Érable de Montpellier sèches sont encore plus à même de germer si elles sont maintenues pendant 2 semaines à 18-20°C.

  4. Mélanger les Graine Érable de Montpellier deux fois par semaine dans le sac pour permettre à l'air frais d'entrer à la graine de respirer.

Photo non-contractuelle.

Livraison EXPRESS 24-48h

En France Métropolitaine

Retour GRATUIT

Dans les 30 jours

Notre Mission

Vous proposer les plus beaux arbres ainsi que le meilleur contenu d'informations !